Les deux hémisphères du cerveau œuvrent ensemble: le Droit se charge de la synthèse, des expressions émotionnelles, du contexte, de l’empathie, l’art… et le Gauche, de la logique, de la latéralité, de l’analyse..

Si nous étions exclusivement cerveau D, la vie serait larmes, émotions et si le  G nous gouvernait, nous serions le Dr Spock , sans émotions.. Nous avons besoin des deux approches pour être en harmonie. Dans notre société, le cerveau G est le maître. Voyez la fierté des parents si leur progéniture intègre l’X ou autres grandes écoles.. Et voyez leur tête si elle veut intégrer hypokhâgne?? - oui, mais passe ton bac S quand même..  - ou une filière en O - géo, psycho, socio..

Nous pouvons tous apprendre à traiter des informations et la différence pour être "complet" est d'avoir un cerveau D efficace (Pour les concours des Grandes Ecoles, la différence - car ils sont tous forts en logique, raisonnement.. - se fait par ceux qui sont capables d'innover, d'inventer , de sortir des sentiers balisés.. Voyez Einstein et Poincaré.. La différence était là, si je puis me permettre)
Nous ne mettons pas en avant nos talents d'artistes.. Nous entendons souvent: " Je n'ai jamais su dessiner.." ( J'en suis ) .Vous connaissez HALLMARK CARDS  ? Gordon Mac Kenzie y était créateur et visitait des écoles pour parler de son métier. Il demandait , après avoir fait venir tous les auteurs des œuvres affichées dans la classe: " Combien d'artistes y -a t-  il dans cette pièce? " A la maternelle et CP, tous les enfants levaient la main , au CE1: les trois quart et en 6°, plus un seul.. Triste constat...Il ne s'agit pas d'être Picasso ou David.. mais d'avoir la fibre "designer".. C'est à dire savoir allier l'utile et l'esthétique, de créer.
Tom PETERS
, gourou des managers affirme: " Le design est la principale différence entre l'amour et la haine , c'est -à- dire que ce qui fait la différence entre tous ces produits finis, c'est leur originalité, leur beauté, leur fonctionnalité" . Chris BANGLE  ajoute: "Nous ne fabriquons pas des automobiles, mais des œuvres d'art mobiles qui expriment l'amour de la qualité de leur conducteur".
Le créatif ne sert pas seulement à remplir notre cuisine de beaux ustensiles.. La plupart des hôpitaux sont loin d'être des temples du design , du charme et de l'esthétisme. Une étude menée à l'hôpital de Pittsburgh a montré que les patients opérés qui se trouvaient dans une chambre avec beaucoup de lumière naturelle demandaient moins d'analgésiques et que leur besoin en médicaments était inférieur de 21% par rapport à ceux dans des chambres traditionnelles. source  Une autre étude concernant deux groupes de patients souffrant de la même pathologie bénigne : un groupe dans un hôpital standard -lugubre-  et l'autre dans un service moderne, agréablement conçu: le second groupe a eu moins recours aux antalgiques et est sorti en moyenne deux jours avant le premier. Constatons l'importance de la beauté, même sur notre santé.
La relation avec les objets doit être personnelle ; Les jeunes customisent  leurs affaires : agendas, tee shirt.. Nike propose de concevoir leurs
propres baskets ,  et pour tous, de créer notre propre police à partir de son écriture
  ! ( allez voir, c'est bluffant..)
Il est salutaire de développer son cerveau D - et surtout les jeunes- afin d'être  créatifs ,  pour le plus grand bien de tous - et même de l'économie.. Ce qui fait l'essence d'un objet, c'est sa beauté en plus de sa fonctionnalité . Votre blender, vous l'utilisez , certes tous les jours, mais le reste du temps, il trône peut être sur votre plan de travail.. Analysez ce qui a présidé à votre choix parmi les dix que vous présentait la vendeuse ? Son esthétisme souvent , plus que le prix . Les entreprises intégre cette notion dans la conception de leur produit pour être encore plus concurrentielles .  
Soyons difficile, choisissons des objets qui vont perdurer dans notre vie, des objets avec lesquels nous avons du plaisir, des émotions, qui évoquent quelque chose, un souvenir, une histoire...Même si un objet reste un objet .

Soyons créatifs, innovons, inventons, dessinons, sculptons... Cousons, tricotons.. Jardinons, scrapons.. Nous avons le choix.
A vos créations, prêts, partez !
La troisième chronique concernera le développement de notre capacité à l'empathie, grâce au cerveau D.

Source: Daniel PINK "l'homme aux deux cerveaux"

Tag(s) : #Germes de bonheur
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog