http://www.kultur-fibel.de/Images/Bilder%20htm/Oper%20II/Carmen-1875_Op%E9ra-Comiqui,P.jpgDimanche après midi, opéra! J'aime l'opéra. C'est la première fois que j'assiste à une oeuvre lyrique dans un zénith.. Salle gigantesque, sans dorure, sans faste, sans charme. Fille-ainée nous a offert cette "Carmen racontée par Eve Ruggeri". Carmen est l'un de mes opéras fétiches car c'est le premier opéra que j'ai vu, étant très jeune.. et j'apprécie d'écouter en podcasts les histoires d'Eve Ruggieri sur Radio Classique... Sa voix inimitable, sa fourgue, sa verve... Un dimanche pluvieux qui s'annonce sous de beaux auspices.
Carmen de Bizet (1), opéra tiré de la nouvelle de Prosper Mérimée est sans doute le plus populaire. Les airs sont connus de tous comme une ritournelle: Les Tringles des Sistres Tintaient, j'adore .. la garde montante, près des remparts de Séville, l'air du toréador, la fleur que tu m'avais jetée.. Séguedille..  Certes, la publicité a participé à les faire connaître dans un contexte bien décalé et consumériste. Pourtant en 1875, cet opéra fut accueilli très fraichement et fut censuré pour son indécence. Quant à Alexandre César Léopold Bizet - il fut rebaptisé Georges, le 16 mars 1840- il mourut , à la 31 éme représentation, trois mois jour pour jour après la houleuse première, des suites d'un bain dans la Seine à Bougival (2) , il avait 37 ans.
http://www.leprogres.fr/fr/images/AFFFBA5F-7D2C-449B-BF4E-6D18F6B2C944/LPR_03/marie-kalinine-ici-aux-cotes-d-eve-ruggieri-sera-carmen-un-role-qu-elle-maitrise-a-la-perfection.jpgLes 150 artistes de l’Opéra National d’Ukraine Lviv (orchestre, choeurs et ballets) et des artistes lyriques étaient dirigés par le maestro Grigori Penteleïtchouk. Un moment que j'apprécie avec beaucoup de tyransports est l'accord des instruments! J'aime cette tension vers l'accord parfait après la cacophonie .. les violons, les violoncelles, les cuivres.. Cela m'évoque une société très composite qui  parvient à s'accorder.. en ces temps d'élection, c'est encore plus pregnant ;)  La mise en scène est de Juan Conchillo Tudela qui a su créer une chaude ambiance très espagnole, tragique, où rode la mort .. peut être manquait  un peu de sensualité. Peu de décor , les costumes sont très beaux, aux tons clairs, très raffinés. Toutefois, j'aurais aimé que les robes des bohémiennes soient plus colorées et chamarées, plus goyesques. Les danseurs de la troupe Flamenco de Grenade étaient magnifiques, dynamisants, de grands talents, les ballets flamboyants. Les  http://www.francetv.fr/culturebox/sites/culturebox/files/styles/image_article/public/images/photos/2012/02/carmen_0.jpgsolistes ont aussi été sélectionnés par Eve Ruggieri. Carmen est incarnée par Marie Kalinine "Révélation 2007", elle a une évidente présence, elle est belle, sauvage, ensorcelleuse, assumant sa féminité envoutante, une force de jeunesse et de liberté émane de cette Carmen. Micaella, naïve et blonde m'a semblé fade. Ce personnage qui n'existe pas dans la nouvelle originale de Prosper Mérimée, est destiné à faire contraste avec la sulfureuse Carmen et faire repoussoir à sa sensualité .. Réussi! Nathalie Manfrido, Révélation  2006 pour les Victoires de la musique classique, est une jolie mezzo soprane à la voix claire et diaphane mais ne m'a pas ému dans ce rôle.. Monsieurmonmari a beaucoup apprécié .. Je ne suis guère réceptive http://www.philippedo.com/Philippe_Do_-_Official_Website_files/22.jpgaux voix de ténor.. des voix masculines en général; la voix de Philippe do m'a faite vibrer. J'en étais fort surprise.. même Escamillo/ Sébastien Soulès .. Intriguée, j'ai réécouté Philippe Do dans d'autres rôles..Même cause, même effet! Je suis conquise. Né en France, d’origine vietnamienne, Philippe Do, diplomé de l'ESSEC, fait ses débuts au sein de la troupe de l’Opéra National de Lyon. Il a remporté de nombreux concours et chante sur les plus grandes scènes d'Europe. Au cours de la saison 2011/12, il chante à l’Opéra Royal de Versailles, à l’Opéra-Comique de Paris, à Sofia, Belgrade et St Petersbourg. Ses deux derniers enregistrements, sous la direction de Jean-Claude Casadesus (3) ont été primé par la presse( 4).
J'aime beaucoup la fin de cet opéra: l'orchestration permet que l'on assiste à deux tableaux, celui de l'arène et celui du drame avec passion et grandiloquence. L'acmé étant les ovations traduisant Escamillo vainqueur et le dernier soupir de Carmen..
Un très beau moment, beaucoup d'émotions.. Le public est enchanté , les applaudissements sont très nourris. Ce n'était surement pas un public familier des salles de concerts et d'opéras mais l'idée de permettre à un plus large public l'accés à ces chefs d'oeuvre est belle.. L'opéra et la musique classique ont la réputation d'être un plaisir d'intellectuels, de connaisseurs, d'être réservé à l'élite.. La musique est à vivre avec et dans son coeur, vibrer, ressentir.. et peut-être que sans cette connaissance, l'émotion suscitée est plus authentique. Devant nous, un couple de personnes agées- 75 ans- échangeaient des regards ébahis, des "c'est beau" émouvants.. La dame a applaudi à tout rompre comme une enfant, spontanée et ravie .. C'est l'effet de la musique et l'opéra.
Je ne résiste pas à vous proposer un extrait de Romeo/ Philippe Do et Juliette à la Fenice di Venicia ..
     
 
Photographies:  Carmen - Célestine Galli-MariéOper, Carmen Bizet (franz. Text unten)Bild von der Uraufführung am 3. März  1875 Opéra Comique, Paris- Marie Kalinine, ici aux côtés d’Ève Ruggieri est Carmen  Photo DR Marie Kalinine est "Carmen"© DR - Philippe Do-
Pour en savoir plus: (1) le livret de Bizet et l'analyse simplifiée de l'oeuvre (2)   Georges Bizet est-il mort d'un rhumatisme articulaire aigu ?, Vesalius, VII, 2, 65 - 66, 2001   R. Trêves et D. Larroque (3) mon chef d'orchestre-chouchou (4)Editor’s choice de Gramophon, et Choc de Classica
Tag(s) : #Germes de bonheur
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog